samedi 26 juillet 2014

Trail des passerelles 2014

Chaque édition ne se ressemble pas ! L'année dernière nous avions beaucoup souffert de la chaleur (surtout dans les montées), cette année nous avons eu droit à l'exemplaire orageux et pluvieux et je rajouterai gadoueux ! Voici la météo prévue :




Arrivés samedi après-midi avec JB, nous rejoignons Cécile puis Severine à l'entrée du camping, montage de tente après avoir tourné et retourné dans la pinède pour trouver le meilleur emplacement (pas simple !) le terrain étant en pente, merci les coupains coupines le montage de tente c'est toujours pas mon truc ! Et si la prochaine fois je louais un mobilhome ?



Le lieu de ce trail est juste magnifique les photos parlent d'elles-mêmes : un ptit paradis !
L'épreuve du montage des 3 tentes réalisée, direction le retrait des dossards, où le petit cadeau spécial coureur s'adresse au campeur : il s'agit d'une petite lampe ! et une boisson après l'effort que je n'ai pas bue d'ailleurs ! Je ne peux récupérer le dossard à Simon je n'ai pas sa carte d'identité mais seulement son certificat dommage !
Clic clac petite photo au bord du lac avec Cécile et Séverine !


Une fois le précieux dossard obtenu nous allons nous hydrater au bar-restaurant du camping où nous tuons le temps en rigolant à coup de bière et de chips jusqu'à l'arrivée de Simon !  Puis nous prendrons un repas spécial sportif (bah quoi y'a des ravioles sur la pizza) Nous partageons avec Cécile pour pouvoir goûter les 2 pizzas, non non nous ne sommes absolument pas gourmandes !!Nous aurons l'occasion de l'éliminer le lendemain...Simon nous rejoins et arrive du travail (ouuuf j'ai réussi à lui obtenir la dernière pizza de la soirée) ! La soirée est agrémentée d'un super groupe de rock dont le chanteur aurait du taire le contenu de certaines chansons !!!! (n'est ce pas Cécile ?)
Nous partons sagement dormir essayer de fermer l'oeil, une troupe de joyeux lurons débarquant à je ne sais quelle heure avec une discrétion à toute épreuve ! Ceci dit les mêmes qui vont vous faire shuuuut le lendemain matin quand nous parlions ! le respect !!!! quoi ! dans toute sa splendeur !
Le réveil est quelque peu difficile le lendemain, au ptit dej nous faisons des pronostics sur le temps du jour, va t-on passer à travers, à ce moment là nous y croyons en tout cas !Nous avons troqué notre joli tee shirt rose contre du très léger (n'oublions pas que nous avons crevé de chaud l'année dernière) ! Chacun prépare ses petites affaires, Cécile teste mon nouveau Sac Salomon et attention l'essayer c'est l'adopter (le Skin slab 12) !! Sur le reste du matériel j'aurai un zéro pointé sur toute la ligne alors que j'avais tout ! Le bon choix de chaussures étaient les speedcross elles resteront confortablement installées dans la voiture  pendant que leur maîtresse se gaufrera à plusieurs reprises... Il aurait fallu prendre les bâtons car une fois encore dans la boue ça m'aurait aidée à prendre confiance ! et enfin mon aide mentale (mon play2run n'a jamais voulu démarrer) adieu la belle musique ! je le range dans le sac ! J'ai également promené ma goretex dans mon sac malgré la pluie... ah oui enfin j'ai oublié ma casquette qui m'aurait bien protégée de la pluie pas tant pour la tête mais pour les yeux (avec le port de lentilles) c'est pas cool la pluie dans les yeux !! J'ai donc réuni toutes les conditions pour faire un podium ;-) ! (j'avais pourtant mangé la pizza la veille tout comme Martine, j'comprends pas pourquoi ça fonctionne pas pour moi ? hihi)

Une fois préparés nous partons pour le ptit échauffement mais vraiment petit l'échauffement ! Nous sommes tous les 4 sur la ligne de départ ! et clic clac le photographe nous a immortalisé !

Il y a force rouge, force verte x2 et force orange ^^

Je pars avec le sourire, et je me dis à ce moment là on ne va pas souffrir cette année de la chaleur ! après un applaudissement chaleureux de tous les bénévoles par les coureurs le départ est donné à 8h30 précise et le début des festivités commence par la montée goudronnée que je passe en courant avec Cécile à notre rythme,  j'arrive en haut super contente car j'étais bien incapable de la courir l'année dernière !Puis on se retrouve sur le sentier au bord du lac qui est très agréable à courir ! Je suis surprise de me trouver dans un gros peloton, alors que l'année dernière j'étais en queue pas loin avant le serre-file...
Malheureusement nous arrivons à un premier bouchon ! c'est un peu comme sur les autoroutes ça bouchonne puis ça fait accordéon sans savoir exactement pourquoi  !


Ça monte puis ça descend oups ça y est je crois que Cécile est partie je la vois plus ! Puis on va commencer par prendre quelques douches en alternance avec des moments de répits, puis arrive la première passerelle, il y a du monde et elle tangue je n'avais pas eu cette impression l'année dernière, je la passe mais j'avoue que je tremble un peu... s'ensuit la grosse montée, je crois que c'est ici que je fais la connaissance de Jacqueline avec qui on papote bien, il y a aussi un autre monsieur et 2 filles avec qui ont fait yoyo, cette montée finalement  passera assez vite !  puis voici la descente où je me vautre telle une grosse larve dans la boue ! un beau trailer m'aide à me relever et me demande si ça va ! oui oui sauf que je ressens une douleur que je connais déjà et pour laquelle je suis en fin de traitement ! qu'est ce que je regrette mes chaussures adorées, je perd un temps fou et maintenant j'ai perdu confiance, j'ai la trouille de retomber je suis à 2 à l'heure, en mode randonnée du dimanche avec la trouille en plus ! heureusement ma compagne de route de galère me prête un de ses bâtons c'est super gentille de sa part ! Vous imaginez le tableau on dirait une mamie qui descend avec une canne ! c'est de la glaise au sol j'enchaîne les figures de style genre patinage mais pas artistique ! Et puis ça remonte à nouveau sauf que monter dans la boue et bien ça fait un pas en avant et 2 en arrière, on croise les randonneurs qui sont en sens inverse ce qui est super sympa car ils nous encouragent !Finalement je vais m'habituer à passer les passerelles, je peux dire aujourd'hui que j'arrive à ne plus avoir trop peur... Dans une des montées nous retrouvons le mari de Jacqueline (sur le maratrail) sans lequel je me serais encore vautrée ! il est arrivé à temps ! oups le temps de m'accrocher à lui et ouff me voilà sauvée d'une belle gaufre ! Le reste du parcours va être pour moi un peu laborieux mais l'essentiel est que je vais tout de même arriver à bout de mon périple avec Jacqueline avec qui j'ai partagé de belles valeurs d'entraide ! Elle m'a impressionnée dans une des descentes où elle a envoyé j'avais du mal à la suivre ! je me suis dis qu'à son âge j'espère bien être comme elle ! Nous passerons ensemble la ligne d'arrivée avec Simon aussi qui est revenu me chercher après avoir fait un beau temps de 4h29!


 Encore un week-end très agréable ! Il ne me reste plus qu'à essayer d'arrêter la cap pour soigner cette satanée tendinite et repartir de plus belle dans mes aventures ! La prochaine course promets un beau week-end également dans le Vercors dont voici le lien http://www.ultratrailvercors.com/







Aucun commentaire:

Publier un commentaire